Association Parent’A.G.E., Accompagner et Grandir Ensemble



Traitons nos enfants exactement comme nous voudrions être traités. Cette déclaration de paix est la portée de tous les parents aimants et motivés qui le souhaitent. Mais comment faire quand on est à bout et en colère ? Comment vivre harmonieusement avec nos enfants ? Dans ce qui peut aider, il y a la communication non violente, la connaissance des besoins de l'enfant et de son rythme, revoir son passé, partager avec d'autres parents, etc.

Parce qu'il n'y a pas de "bonne" fessée, parce que l'amour ne suffit pas toujours, parce que nos souffrances d'enfant remontent quand nous sommes parents, parce que nous souhaitons que nos enfants vivent, soient joyeux et heureux, parce que nous voulons les respecter, parce qu'en parler aide, un groupe de parents se réunit dans divers lieux à Montpellier. Pour s'inscrire, écrire à web at parentage34.org (remplacer 'at' par @ et retirer les espaces).

Ce groupe a été créé en 2006 par Marjorie et Marianne à l'occasion de la journée internationale de la non violence éducative puis transformée en association déclarée en 2010.

Voici son dépliant.

Parent'AGE est sur les réseaux sociaux:


Activités

En plus d'organiser une réunion mensuelle et la journée annuelle de la non violence éducative, Parent'AGE organise ou participe à :

En 2017

Venez nous retrouver le dimanche 21 mai 2017, de 11h à 19h, à la Rue Aux Enfants ! organisée par le Zadigozinc dans la rue de Bari, Montpellier, arrêt de tramway ligne 1 "Halles de la Paillade". Voici le dépliant


Venez nous retrouver le dimanche 7 mai 2017 à Jour Debout #2 qui aura lieu à l'esplanade tout l'après-midi. Nous y tiendrons un stand et il y aura un débat à 15h30 "une enfance sans violence engendrera une société sans violence", à noter que c'est indiqué pour le moment "Non-violence éducative" mais il ne s'agit nullement d'éducation à la non-violence mais bien de non violence éducative, c'est à dire de vivre avec les enfants sans fessée, ni tape, ni gifle, ni humiliation, chantage, punition, mise au coin ...


Débat sur la VEO(*) samedi 28 janvier 2017 à 19h30 au Barricade, animé par l'association Parent'AGE, Accueillir et Grandir Ensemble

Thème : la VEO(*) qu'est-ce que c'est précisément, peut-on faire autrement

Un point sur la loi en cours d'adoption pourra être fait.
Le Barricade est un local associatif autogéré, proche de la gare, au 14 rue Aristide Ollivier, à Montpellier


(*) violence éducative ordinaire : violence envers les enfants à titre éducatif et acceptée par la société, ex: la fessée, la gifle, la tape sur la main pour le punir


En 2016

Venez nous retrouver le dimanche 22 mai 2016 à la Rue Aux Enfants ! organisée par le Zadigozinc dans la rue de Bari.




Journée internationale de la non violence éducative

Journee de la non-violence éducative le 30 avril

A l'occasion de cette journée, le groupe Parent’A.G.E., Accompagner et Grandir Ensemble, propose chaque année une rencontre autour de textes sur l’éducation non violente (sans tape, fessée ni punition) à Montpellier.

2017 - Journée internationale de la non violence éducative
le mercredi 26 avril de 14h à 18h
au 66 cours Gambetta à Montpellier

affiche en couleur


Organisée par Parent’A.G.E., Accompagner et Grandir Ensemble.
et le MAN - Mouvement pour une Alternative Non violente ,
avec la participation de l'AFMB - Association française de massage pour bébé
et l'OVEO - Observatoire de la Violence Educative Ordinaire .


Programme :


Exposition de photos du massage bébé de l'Association française de massage pour bébé.


Lieu : salle + cour au 66 cours Gambetta, arrêt tramway ligne 3 Plan Cabanes.


Documents : affiche en couleur (214Ko), dépliants en couleur, 2 par page A4 (338Ko), dépliants en couleur, 4 par page A4 (586Ko).

2016 - Journée internationale de la non violence éducative le vendredi 15 avril à partir de 16h au 66 cours Gambetta à Montpellier

Festival du Mieux Vivre Alternatif
Organisée par Parent’A.G.E., Accompagner et Grandir Ensemble, le MAN - Mouvement pour une Alternative Non violente , et Familia Natural,

lors du Festival du Mieux-Vivre Alternatif (15-17 avril),

avec la Gratiféria, Portage en Partage , EnVies EnJeux , LLL Languedoc Allaitement et l'OVEO - Observatoire de la Violence Educative Ordinaire .


Programme :

Places limitées à 40 (réservation à mieux-vivre @ netcourrier.com), amenez de quoi vous asseoir et vos assiettes et couverts !!!
Lieu : salle + cour au 66 cours Gambetta, arrêt tramway ligne 3 Plan Cabanes.

Documents : affiche en couleur (454 Ko).

Dans le coin :


2015 - Journée internationale de la non violence éducative le mercredi 29 avril de 13h30 à 17h30 Espace Martin Luther King à Montpellier

Prendre soin de nous, prendre soin de nos enfants, prendre soin de la relation

Organisée par Parent’A.G.E., Accompagner et Grandir Ensemble, et le MAN - Mouvement pour une Alternative Non violente, avec la Gratiféria et KRIPA, grâce à la Mairie de Montpellier


Programme : prendre soin de nos enfants, de nous, de la relation

Au long de l'après-midi jeux coopératifs avec le MAN, Gratiféria, clowns


Documents : affiche en couleur, affiche en noir et blanc, dépliant en couleur, depliant en noir et blanc


Lieu : Espace Martin Luther King, 27 boulevard Louis Blanc, Montpellier, arrêts tramway Corum/Louis Blanc

Dans le coin :


2014 - Journée internationale de la non violence éducative le mercredi 23 avril à Montpellier

affiche de la journée du la non violence éducative de 2014

En 2014, ce sera au Zadigozinc le mercredi 23 avril 2014 de 10h à 19h : A la lumière des études scientifiques récentes et de l'écoute des émotions, Parent'AGE (Accompagner et Grandir Ensemble) propose d'échanger sur les thèmes "Fesser, punir, récompenser ... et si on accompagnait nos enfants autrement ? Caprice, pas sage, méchant ... ? et si c'était là que l'enfant a le plus besoin de notre amour ?

Repas tiré du sac, documents à consulter, discussions sur les manières de faire autrement, les émotions, les études scientifiques ...
Voici le flyer, le dépliant et l'affiche.

Pauline Antonelli, animatrice Faber et Mazlish proposera un atelier « Comment éviter la punition ? » à 15h.

Et cela bouge dans les médias : voici un article du Midi-libre du 16 avril annonçant la journée : Montpellier : la fessée n'est pas la solution de Frédéric Mayet, avec en image la belle affiche de la journée de la non-violence éducative en 2013 de la Maison de l'Enfant.



Dans le coin :

2013 - Journée internationale de la non violence éducative le dimanche 28 avril à Montpellier

affiche de la journée du la non violence éducative de 2013

En 2013, c'était au Petit atelier le dimanche 28 avril 2013 de 14h à 18h : A la lumière des études scientifiques récentes et de l'écoute des émotions, Parent'AGE (Accompagner et Grandir Ensemble) et Familia Natura vous propose d'échanger sur les thèmes "Fesser, punir, récompenser ... et si on accompagnait nos enfants autrement ? Caprice, pas sage, méchant ... ? et si c'était là que l'enfant a le plus besoin de notre amour ?. Goûter, animations , création d'une chanson sur les droits de l'enfant (français, espagnol, ...).

Affiche en version pdf, 4.9Mo.



A nîmes, l'association Mamayaya organisait à cette occasion, avec l'association À mots ouverts, le mardi 30 avril à 15h au théâtre Télémac (70 places) à Nîmes, la représentation de la pièce "Immenses et Minuscules" créée et jouée par l'Atelier du Possible; elle a été suivie d'un débat. C'était gratuit et il était fortement conseillé de réserver.

2012 - Journée de la non violence éducative le dimanche 29 avril

En 2012, c'était au Petit atelier le dimanche 29 avril 2012 de 15h à 18h. Et le samedi 28 avril, l'association Mamayaya a invité à la projection du film Amour et châtiments (nîmes à 14h, participation 2 euros, réservation demandée au 0620345499). Et du côté de Béziers, c'est l'association Papoti-Papota qui a organisé un cercle de parole sur le sujet le dimanche 29 avril au matin dans le cadre de sa journée anniversaire. Et un peu plus loin, à Narbonne, c'est l'association Maternative qui organisait une journée pique-nique le dimanche 29 avril, au domaine du Grand Castelou.


Éduquer ses enfants, sans fessée, sans tape, sans mise à l'écart, sans punition ni brimade, et sans enfant-roi. La coopération parents/enfants est possible ! (tract)

À l’occasion de la Xième journée internationale de la non violence éducative, l’association Parent’A.G.E. propose au Petit Atelier (24, rue de la Valfère – 34000 Montpellier) de 15h à 18h une rencontre sur le thème « Le jeu : résoudre les conflits dans la bonne humeur ». Un atelier théâtre forum « le jeu comme outil de résolution des conflits » sera animé par des membres de l’association à partir 16h30 afin d’échanger et de trouver des solutions pratiques à utiliser au quotidien avec ses enfants.
L'association Parent'AGE qui organise cet événement sur Montpellier pour la 7ème année consécutive a été créée en 2006, son message est le suivant :
Traitons nos enfants exactement comme nous voudrions être traités. Cette déclaration de paix est à la portée de tous les parents aimants et motivés qui le souhaitent. Mais comment faire quand on est à bout et en colère ? Comment vivre harmonieusement avec nos enfants ? Dans ce qui peut aider, il y a la communication non violente, la connaissance des besoins de l'enfant et de son rythme, revoir son passé, partager avec d'autres parents, etc.
Parce qu'il n'y a pas de "bonne" fessée, parce que l'amour ne suffit pas toujours, parce que nos souffrances d'enfant remontent quand nous sommes parents, parce que nous souhaitons que nos enfants vivent, soient joyeux et heureux, parce que nous voulons les respecter, parce qu'en parler aide, un groupe de parents se réunit tous les 1er dimanches du mois au petit atelier vers 14h.


Le conseil de l'Europe en lutte contre les châtiments corporels depuis 2008
Cette journée est particulièrement d'actualité, le Conseil de l'Europe lutte contre les châtiments corporels depuis 2008 en menant une campagne pour leur abolition totale et en faisant la promotion d’une parentalité positive et non violente dans ses quarante sept États membres.
« Levez la main contre la fessée ! », tel est le slogan de la campagne du Conseil de l'Europe contre les châtiments corporels infligés aux enfants. Les châtiments corporels constituent la forme la plus répandue de violence à l’encontre des enfants. C’est aussi une violation des droits des enfants en tant qu’êtres humains. Inefficaces en tant que méthode de discipline, les châtiments corporels transmettent un message erroné et peuvent être à l’origine de graves dommages physiques et mentaux. De nombreuses célébrités, y compris des chefs d'État et des artistes, ont prêté leur nom pour soutenir cette campagne. En France, la députée Edwige Antier proposait une loi contre la fessée en 2009 lançant un grand débat public.

Le jeu : résoudre les conflits dans la bonne humeur
Jouer pour améliorer les relations avec nos enfants, donner de l'attention personnalisée, sortir des impasses relationnelles avec les petits comme avec les adolescents, souder la famille, se fabriquer des souvenirs... Réfléchir ensemble à notre propre vécu du jeu, à dépasser la gêne, l'ennui, le sentiment de perdre son temps... pour jouer vraiment avec ses enfants, entrer dans leur monde et privilégier le plaisir de vivre ensemble !


À l'origine de cette journée, il y a l'organisation américaine EPOCH (End Physical Punishment for Children) qui voulait attirer l'attention de tous sur les châtiments corporels à l'encontre des enfants. Depuis plusieurs années, de nombreuses manifestations à travers le monde se sont fait le relais de cette journée appelée aussi « no hitting day », « no smacking day » ou « day of non violence for children ».
En 2001, l'initiative mondiale « End all Corporal Punishment on Children » est lancée avec le soutien des Nations-Unies. En 2005, elle a édité sous l'égide de l'Unicef un ouvrage.
En Europe, la Suède fait figure de précurseur avec sa loi d'interdiction introduite en 1979. Depuis, 48 pays ont amendé leur loi avec des dispositions expresses interdisant le recours aux châtiments corporels dans les familles.
En France, une circulaire de l'Education Nationale de 1991 interdit clairement les châtiments corporels à l'école.
La Maison de l'Enfant, association de soutien à la parentalité, s'est engagée en 2003 et coordonne chaque édition française.

« Il n'y a pas de bonne fessée »
Aujourd'hui, la nocivité absolue des châtiments corporels n'est plus à démontrer. L'UNICEF, l'OMS et le Conseil de l'Europe soutiennent sans réserve l'initiative mondiale contre les châtiments corporels à l'encontre des enfants. En sus du travail d'information, les parents ont avant tout besoin de soutien pour faire autrement.


Médias



Documents

Nous avons réalisé une série d'affichettes qui contredisent des phrases ou des idées dénigrantes souvent dites ou appliquées aux enfants comme "tu chouines", "t'es laide quand tu pleures", "ille manipule" avec des phrases rétablissant la vérité comme "je ne chouine pas, j'ai du chagrin" ou "je ne fais pas de bêtise, j'apprends". En voici quelques unes en image et toutes sont rassemblées dans ce document qualité impression, 9 affichettes, (1.4 Mo).

Bibliographie

Quelques citations

Pourquoi appelle-t-on
                cruauté le fait de frapper un animal,
                agression le fait de frapper un adulte
             et éducation le fait de frapper un enfant ?

Catherine Dumonteil-Kremer
«Lorsque les besoins du bébé sont comblés dans la sécurité et l'amour, celui-ci enracine son indépendance sans aucune crainte d'être abandonné.»

Janusz Korczak
«Vous dites : C'est épuisant de s'occuper des enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.»

Les Justes
Quatre cents des personnes qui, pendant l'occupation allemande, ont risqué leur vie pour sauver des centaines de Juifs persécutés, interrogées sur leur éducation, ont répondu en majorité qu'ils avaient des parents affectueux, qui leur avaient montré par l'exemple l'altruisme, qui leur faisaient confiance et qui leur ont donné une éducation non autoritaire et non répressive.

Ce n'est pas parce que la vie frustrera nos enfants qu'elle a besoin de notre aide à nous parents en ce sens.



Association loi 1901, déclarée à la préfecture de l'hérault en juillet 2010

Marianne ROGER, Lucie
Last modified: Thu May 25 10:05:44 CEST 2017

Accès adhérent: wiki et liste